Déroulement d’une séance de sophrologie

Classé dans : ARTICLES | 0

Tout commence par  un temps d’accueil, d’installation, comme un sas de décompression.
Puis le sophrologue explique les exercices aux sophronisants¹ et la séance peut commencer.
La détente est induite grâce à 3 techniques clefs : la relaxation, l’évacuation des tensions (psychiques et physiques) et l’activation du bien-être. Les pensées se réduisent, le temps s’arrête, et toute la concentration s’investit dans la recherche de sensations corporelles.

Selon le niveau de conscience désiré – au bord du sommeil ou vigilant – plusieurs postures p1030627seront utilisées : assis en fond de chaise, en bord de chaise, ou debout. La position allongée n’est que rarement utilisée en sophrologie car elle favorise trop l’endormissement.

Après ce travail préparatoire, véritable nettoyage corporel, suivent des exercices qui vont permettre au sophronisant de développer la conscience de son schéma corporel, c’est à dire sentir son corps et non  se le représenter. Pour ce faire, le sophrologue dispose de nombreux outils : les exercices dynamiques, les visualisations avec la complicité des organes des sens, et surtout la respiration (à noter que, contrairement au Yoga, l’inspiration se fait par le nez et l’expiration par la bouche).
Les techniques de méditation, des sons pourront être abordées lorsque le sophronisant sera suffisamment entraîné pour rester concentré sur lui-même, plus longtemps.

Des pauses sont respectées pour faciliter l’intégration de ce que la personne est en train de vivre ici et maintenant. Le sophronisant observe ses émotions, ses sentiments, son humeur du moment avec beaucoup de bienveillance et toujours « sans jugement, sans à priori, comme si c’était la première fois ».

La pause de clôture de séance, nommée pause de totalisation, est beaucoup plus longue. Elle permet ainsi de revisiter les moments forts et surtout de conserver au fond de soi tout ce qui a été vécu d’agréable, de positif durant la séance.

Puis chacun va pouvoir quitter cet état de conscience particulier, ni éveillé, ni endormi, en s’étirant, en baillant. La séance se termine par un temps d’échange, appelé phéno-description². Le sophrologue n’interprète, n’analyse pas les paroles des sophronisants mais peut les guider dans l’expression de leur ressenti.

Le vocabulaire sophrologique comporte de nombreux néologismes :
¹un sophronisant est une personne qui pratique la sophrologie.
²une phéno-description est l’expression du vécu de la séance (sensations, émotions, sentiments, pensées,  etc). Elle peut se faire librement à l’oral. Les personnes qui ont des difficultés à s’exprimer en prenant la parole peuvent choisir  l’écriture.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.