OU LE RIRE SANS RAISONyoga du rire

« Qu’est-ce que rire sinon un étincellement du plaisir de l’âme, c’est-à-dire une clarté apparaissant au-dehors selon ce qui se passe au-dedans » –  DANTE

 

« Le rire est une réponse physique involontaire à une émotion plaisante » –  Dr Henry RUBINSTEIN

 

 

INTRODUCTION

Le rire est universel et instinctif : nous rions tous dans la même langue, nous savons rire avant de parler et de marcher. L’intention du rire est commune : c’est l’expression de l’émotion la plus agréable, la joie !

D’après l’OMS : 80% de nos maladies tiennent au fait que nous n’arrivons plus à exprimer nos émotions.

A noter qu’un enfant de 5 ans rit  300 à 500 fois/jour – l’adulte rit en moyenne 15 fois /jour et encore lui faut-il une (bonne) raison pour rire.


Un rire provoque l’activation de 400 muscles :

« Lorsque nous rions fort, nous prenons une grande inspiration, nous rejetons la tête en arrière, nous étirons les muscles de notre visage, de notre mâchoire, de notre gorge, de notre diaphragme, de notre poitrine, de notre abdomen, de notre cou, de notre dos, parfois même de nos membres et nous expirons en un ha-ha-ha explosif.  »
Robert PROVINE neurobiologiste auteur de : « le Rire, sa vie, son œuvre »

 

 

LES PROPRIETES THERAPEUTIQUES DU RIRE

De nombreuses études font état des bienfaits du rire. En voici une liste non exhaustive !

1°) modification de la pression artérielle et donc du débit sanguin (par une chute des hormones du stress qui contractent les vaisseaux sanguins). Le rire est un véritable outils de prévention des maladies cardiovasculaires ;

2°) excellent exercice respiratoire permettant aux poumons de se vider complètement et par conséquent aux échanges gazeux d’être 3 à 4 fois plus importants pendant le rire (par rapport au repos). L’effet induit est une meilleure oxygénation de nos organes et surtout du cerveau. Le rire agit comme un puissant stimulant psychique qui augmente notre attention, nos capacités intellectuelles, notre créativité…

3°) 20 secondes de rire correspondent à l’effort physique déployé pendant 3 minutes de marche rapide. S’ensuivent : libération d’endorphines, respiration ample, évacuation de l’air résiduel, mobilité du diaphragme, musculation des abdominaux, ventre plat, démarche plus souple, allure joyeuse ! D’où une meilleure apparence physique et l’air d’être plus en forme !

4°) le rire a un effet relaxant : une seule minute de rire provoque jusqu’à 45 minutes de relaxation physique complète !

5°) le rire stimule les défenses immunitaires : il va libérer les voie aériennes supérieures, débarrasser l’organisme de l’air résiduel encrassé.
Le rire va participer à l’augmentation des lymphocytes NK, cellules tueuses naturelles qui attaquent les virus et les tumeurs, ainsi qu’à la production d’anticorps qui protègent le haut de la trachée respiratoire.

6°) le rire influence les réactions à la douleur :

Il va distraire l’attention ;
Il
réduit les tensions musculaires, les crispations (au niveau des muscles du dos, autour des organes…) ;
Le patient adopte une attitude plus positive qui lui permet de faire mieux face à la douleur ;
Il
permet de libérer plus d’endorphines (notre morphine naturelle qui lutte contre la douleur et nous rend euphoriques) et la production de catécholamines (hormones intervenant dans la réduction de l’inflammation) si bien que la sensibilité à la douleur se réduit.
Il se produit également une augmentation du taux de dopamine et de sérotonine : le rire aurait un effet antidépresseur immédiat.

7°) le rire influence la digestion par une augmentation de sécrétion de salive et de sucs digestifs. L’alternance de contractions et de décontractions du diaphragme va réaliser un brassage en profondeur du tube digestif ainsi qu’un massage doux de l’abdomen. Excellent remède contre la constipation et l’aérophagie !

Et n’oublions par le préalable au rire : le sourire. Le seul fait de sourire nous fait relâcher les épaules, nous tenir plus droit !

 

Pour conclure sur ses vertus : le rire permet de dédramatiser la situation, de faire tomber les tensions, de changer les regards et de pouvoir accéder à une solution. Le rire a une influence sur notre énergie : humeur radieuse, confiance en soi, bien être général.

 

bienfait bonheur

 

LE YOGA DU RIRE

Pourquoi l’appellation « Yoga du rire » ? Parce que sont combinés des exercices de rire, des étirements et des respirations yogiques. On augmente ainsi l’apport en oxygène dans notre corps et en particulier dans notre tête. On se sent alors mieux.

On rigole, on rigole… puis s’ensuivent des soupirs de contentement, des bâillements. Et c’est alors que l’on sent vraiment cette détente qui apaise le corps, ce bien-être, cette joie de vivre qui s’épanouit en un radieux sourire.

Et comme chacun sait, le rire est communicatif. Il faut alors juste se laisser rire et ne rien faire d’autre.

On finit même par rire de nos contrariétés et problèmes pour prendre du recul. On a toujours le choix de réagir autrement, la situation ne va pas changer mais notre réaction va faire en sorte que ça va durer moins longtemps ou que ce sera moins pénible.

 

HISTORIQUE DU YOGA DU RIRE

« Riez et vous ne serez jamais malade ! » Dr Madan Kataria

Le Docteur Madan KATARIA, médecin généraliste à Bombay en Inde, a fait le constat que les personnes qui rient guérissent plus facilement, ont une meilleure attitude dans la vie. Il fait alors quelques recherches et il s’aperçoit que de nombreuses études ont été faites sur le rire et s’orientent toutes vers la même conlusion :  rire c’est bon pour la santé.

Convaincu que le rire est la meilleure des thérapies pour vivre mieux, il se dit que dans les parcs de sa ville, on se rassemble pour faire de la gym ensemble, pour faire du yoga ensemble, pourquoi ne passerait-on pas un moment à rire ensemble ?
Et c’est ainsi que le Dr KATARIA met au point, en 1995, le yoga du rire. Il a commencé à faire des groupes dans le jardin où il se promenait tous les matins. De 5 personnes, ils se sont retrouvés très nombreux. Il faut dire qu’au départ, les rires avaient comme support des blagues. Mais peu à peu, les mêmes blagues sont revenues, il y en avait moins et c’était donc moins drôle.
Le Dr KATARIA a trouvé une autre recherche qui concluait que si l’on rit pour de vrai ou que l’on fasse semblant, notre corps ne fait pas la différence, on en retire les mêmes bienfaits. Même si notre tête sait qu’il s’agit d’un exercice, notre corps ne le sais pas et il déclenche alors la même chimie heureuse que si l’on était pris d’un fou rire de quelque chose d’extérieur à nous. Et de là, la conclusion qu’il n’est donc pas nécessaire d’avoir le sens de l’humour pour profiter des bienfaits du yoga du rire !

Depuis lors le Docteur Madan KATARIA a parcouru le monde entier pour former des animateurs et des professeurs de yoga du rire et aujourd’hui plusieurs milliers de clubs rigolent sur tous les continents.

 

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE DE YOGA DU RIRE ?

Une séance de Yoga du Rire dure environ 1 heure.

  • Nous commençons par un échauffement de la voix : nous testons notre rire ; puis de notre corps : mouvements divers, brain gym. Recentrage sur l’instant présent, nos sensations, nos besoins…
  • Les jeux de rire peuvent alors commencer. Ce sont des exercices de rire qui aident à transformer un rire simulé en rire inconditionnel. Il s’agira d’imaginer et jouer une situation ou un rôle ; ou de programmer des sentiments positifs face à certaines situations.
    Ils seront entrecoupés de Ho-Ho Ha-Ha-Ha , exercices respiratoires qui permettent de faire une pause et qui ont également l’avantage de stimuler les méridiens lorsque l’on frappe dans les mains.
  • Puis vient la méditation du rire : au départ, on se force puis le rire devient communicatif, plus naturel…
  • En fin de séance, la relaxation : moment d’intégration des bienfaits du rire pour faire durer les bénéfices 8 jours !

rires à tout âge